Historique

Récit d’une quête sans but avec des clics de sept-lieux.

(Culotte et folie)

Emmanuel Saint-Surin

Sur l’écran une Blanche, nue, dans les rues de Port-au-Prince. Une folle. Blonde. Très blonde. En soi, cela aura procuré sur Whatsapp et Youtube et Facebook – allez ! – disons 48 heures de rire et d’ébahissement. Ce n’est pas mal comme durée de vie de bulle insolite dans la mousse grouillante de la toile. Ce genre d’étonnement et d’humour attirent et fonctionnent un peu de la même manière. Il suffit d’un décalage insignifiant dans l’image quotidienne pour nous ouvrir les yeux sur l’improbable réel qui nous encercle à notre insu. Quidonc, les fous à Port-au-Prince sont assez communs. Ces fous, nus à la misère et à l’indifférence, pullulent. C’est notre honte banale, parmi d’autres, une indigence enveloppée de résignation. Et nous ne les voyons pas vraiment. Parfois ils nous font rire. Mais pas longtemps. Read More

Noctambules

Josué Azor

Les fêtes se déroulent dans des lieux privés. L’énergie est celle d’espaces ouverts, avec une sensation de liberté énorme. De liberté, pas de libertinage. Des femmes viennent, il y a des étrangers, mais ce sont des invités : ceci est une “affaire” totalement haïtienne. Il y a tellement d’idées préconçues sur ces soirées : orgies, débauche, alors que je n’ai jamais connu cela. Il y règne une sensation d’absence de jugement apaisante alors que nous sommes dans un pays très dur.  Read More