Adeline Chancy

Du réveil politique d’Adeline Chancy à son regard actuel, la possibilité de l’action et la nécessité de choisir son camp auront fondé son parcours, au fil duquel s’entrecroisent trois fils rouges : l’alphabétisation, le créole et les femmes. L’engagement communiste, la résistance à la dictature des Duvalier et l’exil qui s’en est suivi sont également des marqueurs importants de sa vie, et de sa famille. Ancienne Ministre à la condition féminine, c’est sous son mandat que le travail de la CONAP se concrétisera en un changement législatif avec la réforme du code pénal et la criminalisation du viol. Membre et aujourd’hui matriarche d’un véritable clan familial engagé pour la démocratie en Haïti, celle dont le compagnon de vie fut Max Chancy, s’est prêtée à l’exercice de la conversation intime pour la rubrique Dodine du troisième numéro de la Trois/Cent/Soixante, accompagnée de sa nièce, la réalisatrice Rachèle Magloire.